QUEBEC 2017

QUEBEC 2017

11 septembre: Visite de l'Erablière

Ce matin nous partons sous un soleil radieux, direction le Canyon des Portes de l'Enfer. Arrivés à l'accueil, nous apprenons que le circuit est difficile et qu'il faut descendre 300 marches, puis les remonter! Monique décline et nous prenons la route 295 du Bas St Laurent vers les jardins célestes de quelques villages. Ce sont des réalisations botaniques à thème dans chacun d'entre eux. Après plusieurs communes, nous prenons notre repas, puis nous allons visiter le Domaine Acer. Ce domaine est une Erablière avec une cabane à sucre. Plusieurs centaines d'hectares sont plantés d'érables qui produisent chacun 48 litres de jus qui après concentration donnent un litre et demi de produit fini.

Le jus est tiré en mars avril. Un trou est percé dans chaque arbre, puis un sysyème de tuyauteries reliées à l'arbre convergent vers une tuyauterie en PVC souterraine qui envoie le jus dans une cuve en inox à la cabane à sucre. Le jus est ensuite concentré, filtré, puis travaillé de différentes façons pour obtenir des alcools de différents degrés. Sont obtenus par fermentation après ajout de levure,  un vin blanc à 12°, ou deux autres liqueurs à 16° et 17° qui ressemblent au porto ou au pineau. D'autres produits sont fabriqués tels le beurre, une gelée, du sucre etc... Inutile de préciser que nous avons goûté à toutes les sauces. Visite très intéressante et nous partons ensuite pour Rivière du loup où nous attend notre auberge qui est en réalité une auberge de jeunesse. Nous mangeons sur place au milieu de tous ces jeunes de nationalités différentes. 

Demain en route pour Trois Rivières avant de retourner à Montréal.

 

 

 

 

Eglise Pie X de Rimouski

J'été Indien approche, certains arbres sont déjà tout jaunes ou rouges

Vue sur le lac Timiscouata

Autre vue du lac

Atelier de concentration du jus d'érable par osmose inverse, puis filtration sur filtre presse.

Vieillissement en fûts de chêne ayant déjà servi.

Cave où vieillit le vin mousseux qui a une levure ajoutée et qui est sous pression dans les bouteilles renversées. Un bidule est dans le goulot serti par une capsule. A près un an, le goulot est refroidi au glycol, l'intérieur du col gèle. La capsule est enlevée ainsi que le "bidule" et la bouteille est bouchonnée. Le mousseux est prêt.



12/09/2017
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 20 autres membres